Menu

La médiation sociale

La médiation sociale s’inscrit dans le champ des rapports sociaux

Les métiers de la médiation sociale constituent une des composantes des métiers de l’intervention sociale ; ils en partagent les missions, les valeurs et les techniques d’intervention. Centrée sur la régulation des rapports sociaux, la médiation sociale repose sur une approche spécifique de la résolution des tensions entre concitoyens et de mise en relation entre les personnes et les institutions.
Les structures de médiation sociale sont sollicitées pour intervenir sur de nouveaux territoires ou auprès de publics spécifiques. Les médiateurs sociaux interviennent alors de façon ciblée en réponse à une commande. La spécificité de chaque intervention requiert à la fois une maîtrise de leur posture de médiateur et des invariants de leur métier : s’inscrire ou contribuer à un diagnostic de territoire, aller vers l’autre, maintenir une approche globale et transversale des demandes, informer, gérer les conflits, passer le relais, faire le lien, coopérer avec les autres intervenants dans une logique de complémentarité des services, rendre compte, animer des ateliers et des actions supports à la médiation sociale.

Utiliser efficacement les outils de la médiation

Utiliser efficacement les outils de la médiation

  • Connaître les filtres à la communication, les différents systèmes de référence.
  • Comprendre la place des émotions dans les représentations individuelles.
  • Questionner utilement pour amener les parties à modifier leur représentation du conflit.
  • Développer ses qualités d’écoute, de reformulation et d’intelligence situationnelle.
  • Utiliser les techniques de créativité pour favoriser l’émergence de solutions et le libre choix.

Conduire une médiation : mise en pratique

Conduire une médiation : mise en pratique

  • Créer un climat de confiance poser les règles de fonctionnement et de communication.
  • Valider l’engagement des parties dans la démarche.
  • Définir en commun les ressorts du conflit (faits objectifs, émotions, dialogue intérieur, déclencheurs…).
  • Accompagner la recherche d’un compromis réaliste.
  • Valider les engagements et conclure la médiation.

Cinq points essentiels

Cinq points essentiels

  • Chacun raconte et écoute.
  • Lister les points sensibles et de désaccord pour l’un et l’autre. On approfondit les points de détail par un questionnement, on développe en entrant dans le monde de l’autre.
  • Reconnaissance réciproque. Je ne suis pas d’accord, je comprends = Franchir cette étape.
  • Compte tenu des besoins de chacun, recherche de solutions possibles (maximun) ouverture, imagination.
  • On choisit l’équilibre satisfaisant (accord dans 70% des cas).

Prendre du recul et de la distance sur le conflit

Prendre du recul et de la distance sur le conflit

  • Clarifier sa relation au conflit.
  • Maîtriser les ressorts et mécanismes conflictuels d’une relation (les étapes dans l’escalade conflictuelle).
  • Identifier les signes avant-coureurs.
  • Connaître le cadre et les règles de la médiation.
  • Appliquer les fondements éthiques et déontologiques.
  • Se positionner en tant que médiateur.
  • Relever les contre-indications à la médiation.

Chacun doit pouvoir raconter ses propres griefs à une tierce personne, ne pas prêter à l’autre une intention qu’il n’a pas en fonction de sa propre carte du monde (valeurs, croyances, préjugés, distorsions… etc).

Pré-requis : respect de l’autre dans son intégrité (pas de terme dévalorisant ou malveillant).

Bénéfice pour l'organisation s'il n'y a pas d'accord

Bénéfice pour l'organisation s'il n'y a pas d'accord

  • Sortir du Blanc et Noir
  • Sortir du rapport de force
  • Relation améliorée
  • Equité/Equilibre
  • Créativité/solution